07 64 07 21 72

Pour les seniors de plus de 65 ans, des exonérations sur les services à la personne encouragent le recours à des services utiles : entretien de la maison, aide administrative, assistance informatique et internet, jardinage, bricolage, etc…

Des mesures à connaître qui favorisent l’emploi et améliorent le bien-être quotidien à moindre coût.

Alors, pourquoi s’en priver ?

A la retraite, le niveau de revenus peut sensiblement baisser alors que le besoin de services à domicile peut augmenter. Dans ce contexte, le nouveau temps disponible ne dispense pas forcément d’avoir recours à des aides extérieures : l’entretien de la maison peut devenir plus difficile, une aide administrative ou internet peut s’avérer indispensable ou tout simplement un peu de compagnie peut se révéler très bénéfique. Comment résoudre cette équation difficile : baisse des ressources + augmentation des charges = satisfaction des besoins ?

Afin d’apporter un début de réponse, il est important de rappeler deux avantages réservés aux seniors pour les encourager à avoir recours aux services qui leur sont particulièrement utiles.

1. Un plafond de dépenses augmenté sur la fiscalité

La règle générale donne droit à chaque contribuable un plafond de dépenses de 12 000 € par an sur lesquels il bénéficiera d’une réduction ou d’un crédit d’impôts de 50% des dépenses réellement effectuées.

Ce plafond est majoré de 1 500 euros (sans que le plafond total puisse dépasser 15 000 euros), par membre du foyer âgé de plus de 65 ans. Concrètement, une personne seule âgée de plus de 65 ans pourra bénéficier d’un plafond de 13 500 €, et un couple de 2 personnes âgées de plus de 65 ans bénéficiera d’un avantage fiscal dans une limite de dépenses de 15 000 €. Ainsi, la réduction d’impôts pourra représenter jusqu’à 6 750 € dans le premier cas et jusqu’à 7 500 € dans le deuxième cas.

2. Des exonérations supérieures de charges patronales

Lorsqu’il déclare au CESU-URSSAF son employé à domicile, chaque particulier employeur doit payer des charges patronales sur le salaire net versé. Ces charges sont de l’ordre de 65,31% du salaire net dans le cas général. Pour les seniors âgés de plus de 70 ans, une exonération automatique fait baisser ces cotisations à 47,85% du salaire net, dans une limite de 65 SMIC horaires bruts par mois.

Par exemple, sur un salaire de 200 € versés par mois, les charges seront de 95,70 € au lieu de 130,62 €, soit une différence de 34,92 € avant avantage fiscal. Au total, avec la réduction d’impôts, payer son salarié 200 € nets revient à l’employeur âgé de plus de 70 ans à 147,85 € ! On voit bien là aussi l’avantage de déclarer son salarié.

Sur une année, une dépense de 500 € par mois pour des services à la personne, soit 6 000 € par an, coûtera en réalité au senior 4 435,50 €.

Vous pouvez simuler vos charges sur le Portail du Particulier Employeur.